EL AJOUAD/Les Généreux

Création 2018-2019

Note d’intention

Mon désir de monter la pièce «EL AJOUAD» est né en 2016, au moment des Rencontres Théâtrales qu’organisait la Fondation Abdelkader ALLOULA.

A la fin de chaque spectacle, un débat avait lieu pour donner la parole aux spectateurs. Je garde le souvenir d’une question qui m’a interpellé celle d’un jeune spectateur

demandant à l’assemblée de lui dire qui était ce ‘fameux’ Abdelkader Alloula dont tout le monde parle aujourd’hui. Moi jeune vingtenaire algérien je ne le connais pas.

Depuis ce moment là, je ne cesse de penser à cette question et à la façon dont je pourrais apporter une réponse à toute une génération dont je fais moi-même partie.

Comment faire connaitre aux jeunes le père du théâtre algérien ? Celui qui a porté à bout de bras l’idée d’un théâtre populaire, puisant son essence dans notre patrimoine

culturel ? Celui qui, à travers « EL AJOUAD », pièce phare au succès fulgurant, a su nouer avec le public et créer une symbiose entre son théâtre et la société.

Je voudrais inviter le spectateur à une fête, une fête des yeux et des oreilles, une fête rythmée par le dire et la gestuelle, une fête où le Goual (conteur), tel un Maître de cérémonie, nous fait plonger dans EL HALQA pour nous raconter les vies de H’bib et les animaux du jardin, de l’amitié de Akli et M’naouer et de Djelloul Lefhaïmi et ses malheurs dans l’hôpital public. Ces vies où l’engagement des personnages nous fait du bien, à nous tous, les êtres humains.

Reprendre El Ajouad aujourd’hui est pour moi un défi artistique dans le sens où j’aimerai profiter de la forme et de la mise en scène originales pour la moderniser, la rendre plus actuelle en termes de scénographie, de costumes, de lumière et de musique. La rendre plus accessible au jeune d’aujourd’hui qui a ses propres codes, son propre langage, ses propres engagements. J’aimerai créer un pont entre l’ancien et le nouveau.

Mes intentions ce n’est pas simplement de faire découvrir au spectateur le patrimoine théâtral algérien mais aussi réfléchir aux moyens de s’inscrire dans sa continuité ?

 

Jamil BENHAMAMOUCH
Metteur en scène de la Compagnie Istijmam

 

Texte : Abdelkader ALLOULA
Mise en scène : Jamil BENHAMAMOUCH assisté par Samira BACHIR BOUYEDJRA
Scénographie : Anne-Sophie GRAC
Lumière : César GODEFROY

 

Distribution :
Amine BOUKRAA, Houari BOUABDELLAH, Meryem MEDJKANE, Habib LARDJAM, Rihab ALLOULA, Amine HABIB HADEF, Djaoued BOUGRASSA.

 

Administration :
Lila THAR AMAR

© 2018. Tous droits réservés