APPLES

Création 2016 USA

« Le message humain et universel de Abdelkader Alloula a été fidèlement transmis outre-Atlantique

La troupe de théâtre oranaise Istijmam s’est produite, lundi soir, sur les planches du prestigieux Kennedy Center Millenium Stage à Washington. Il s’agit de la première représentation de la pièce Etteffah (The Apples) de Abdelkader Alloula, aux Etats-Unis, dans le cadre d’une tournée programmée avec Center Stage, qui a choisi trois groupes artistiques algériens cette année.

Le public algérien a pu suivre en direct la performance des artistes sur internet à travers la chaîne streaming du Kennedy Center, qui compte près de 20 000 abonnés. Cette première sortie de la troupe algérienne a été couronnée de succès, à la faveur des applaudissements et de la très significative standing-ovation du public américain à la fin du spectacle. En effet, tout au long des 55 minutes de jeu, le public réagissait pratiquement à tous les moments hilarants, drôles et émouvants que nous connaissons de la pièce, version «Derja».

Les silences solennels du récit, rompus par des fous rires renversants ont conquis ce public aguerri, connu pour sa sincérité et qui s’est laissé absorber par le jeu captivant des acteurs, leurs chants et le rythme de toute la pièce. Un jeu de scène fluide, harmonieux et une énergie contenue sans être retenue, autant d’éléments qui font que le défi américain vient d’être honoré par les comédiens oranais.

Aussi, le message humain et universel de Abdelkader Alloula, véhiculé par les allégories, la dérision et la condition des personnages, a été fidèlement transmis outre-Atlantique grâce à un travail de professionnels et une singerie harmonieuse entre les différents intervenants, qu’il s’agisse des comédiens, du metteur en scène, de l’administratrice de la troupe, ou des traducteurs du texte original. A présent, la troupe de théâtre expérimental se prépare à sa prochaine représentation prévue le 9 septembre à Bloomington, Indiana University. Les comédiens sont en tournée aux Etats-Unis depuis le 2 septembre pour une durée d’un mois.Rihab, Lila, Amine, Mustapha, Djalel et jamil ont tous travaillé dur pour pouvoir voyager avec cette pièce dans une nouvelle langue, sans corrompre l’âme du texte. Pour ce faire, ils ont pu compter sur la contribution de deux rappeurs oranais et chercheurs : Nabil Tayebi et Malik Bourbia.

L’anthropologue américaine, Jane Goodman, qui a déjà vécu en Algérie (Kabylie), a aussi contribué au travail d’adaptation de la pièce. Par ailleurs, en plus des représentations théâtrales, les membres du groupe artistique rencontreront plusieurs artistes et universitaires américains dans le cadre de cette tournée. »

Benchikh
EL WATAN du 07/09/2016

© 2018. Tous droits réservés